Un lézard chez la psy

Une comédie délirante illustrant magistralement le style de Victor Haïm.

La désopilante aventure d'Augustin, un vieillard en quête de l'Amour fou!

Il se vantait de n'avoir jamais connu l'amour et...le sexe! Jusqu'au jour où il rencontre une psy perturbée. Un feu va alimenter sa folie et le pousser à commettre l'impossible.
Grâce à son humour corrosif, l'auteur, metteur en scène et acteur, propose sa dernière pièce, déjantée et provocatrice.

 

Voir la bande annonce

Ils en parlent...

Sur un rythme effréné, dans une langue truculente et truffée d'à-peu-près grivois, rabelaisienne, Victor Haïm campe le rocambolesque et verdoyant amoureux. Face à lui, Sandrine Chauveau, pulpeuse et éblouissante, interprète la noria des diverses figures féminines, qu'elle scande d'une maestria vocale. Leur duo est irrésistible!
C'est vraiment ce que j'ai vu de plus drôle depuis bien longtemps...Quel régal! Victor Haïm virevolte en scène, c'est un vrai bonheur, un feu d'artifice. Sandrine Chauveau nous éblouit en jouant une bonne dizaine de personnages.  
Coup de chapeau à l’étincelante Sandrine Chauveau en avocate espiègle, psy bourgeoise, professeur de piano hystérique, fleuriste provençale volubile… et à sa voix !
L'avant - scène
Chez Victor Haïm la comédie est sanglante, sexuelle, philosophique ou chansonnière. Pour le plaisir de la drôlerie il peut marcher sur les lois du bon goût, provoquer, choquer, boursouffler, chahuter. C'est la bonne posture pour traquer l'imposture. Gilles Costaz  
RESERVER
  • Du 3 mai au 15 juin 2024
  • Les vendredis et samedis à 19H00
  • Relâche les 31 mai et 1er juin 2024
  • Genre : Théâtre contemporain
  • Durée : 1h20
  • Tarif plein : 25 €
  • Tarif réduit * : 18 €
  • * pour les moins de 26 ans, étudiants, plus de 65 ans, habitants du 4ème arrondissement, demandeurs d'emploi, intermittents du spectacle, associations et groupes de 10 personnes minimum, sur présentation d'un justificatif
  • Auteur : Victor Haïm
  • Mise en scène : Victor Haïm
  • Avec : Victor Haïm et Sandrine Chauveau
Partagez