Dimey Père & Fille, une incroyable rencontre

L’incroyable rencontre a Montmartre de Dominique Dimey, lorsqu’elle avait 20 ans, avec son père qu’elle ne connaissait pas. Un regard inédit sur l’homme et l’œuvre de l’une des plus grandes plumes de la chanson française : Bernard Dimey.

Après son succès à Avignon lors de sa création en 2019, Dominique Dimey revient enfin à l’affiche avec son bouleversant spectacle dédiée à son père Bernard Dimey. Un magnifique hommage que la comédienne-chanteuse rend à ce père hors normes. Elle nous confie leurs moments de folie, la complicité joyeuse qu’ils ont partagée pour rattraper le temps perdu…

Un spectacle intime qui apporte un regard inédit sur l’homme et l’œuvre de Bernard DIMEY, l’auteur de Syracuse et de centaines de chansons interprétées par les plus grands noms de la chanson française.

Accompagnée au piano par Charles TOIS ou à l’accordéon par Laurent Derache, Dominique DIMEY mêle avec sensibilité ses talents de comédienne et de chanteuse. Elle interprète avec une vérité bouleversante les poèmes et les chansons de son père qui éclairent subtilement le récit de leur incroyable histoire. Une conversation entre un père et sa fille, une balade pleine de tendresse dans l’univers poétique de Bernard Dimey auteur aux textes poignants, épris de liberté et de justice.

Voir la bande annonce

Ils en parlent...

Un magnifique spectacle autobiographique qui mêle avec une grande sensibilité et tendresse poésie et musique
Cette pièce est un hymne à la transmission de père à fille dans une osmose émouvante
À la fin de ce récital, Dominique Dimey évoque son père dans « Chanson pour Bernard » : «  Je ne retrouve plus la trace de tes pas / Tu es parti là-bas », déplore-t-elle. Pourtant, la fille du créateur de «  Syracuse » et de centaines de chansons reprises par Montand, Gréco, Aznavour et tant d’autres fait mieux que reprendre les compositions paternelles.  Autant Dimey, chantre incomparable des rades et des cabarets tempétueux de Montmartre, comparait sa voix à « un chaudron ébréché », autant sa fille, chanteuse accomplie aux inflexions aussi subtiles que mélodieuses, accompagnée au piano ou à l’accordéon, exalte la truculence désespérée ou élégiaque des compositions paternelles, comme «  L’Enfant maquillé » ou «  Mais si je n’ai rien ». Ne refusez pas cette invitation à Dimey !  
  Bernard Dimey ressuscite en chansons par sa fille. Un spectacle musical émouvant et plein de tendresse. 
Entre récital et théâtre Dominique Dimey fait revivre son père, un peu oublié, dans un spectacle envoûtant. Dominique Dimey est émouvante dans cette confession intime qu’elle offre comme un cadeau. La mise en scène de Bruno Laurent est dynamique et poétique, dans le décor discret et élégant de Nils Zachariasen trône une affiche, puis un grand portrait peint de Dimey sur fond de pavés parisiens. Dominique Dimey est émouvante dans cette confession intime qu’elle offre comme un cadeau. https://www.francetvinfo.fr/culture/spectacles/theatre/bernard-dimey-pere-et-fille-un-spectacle-musical-sur-lincroyable-histoire-du-grand-parolier-et-de-son-heritiere_5412841.html  
TT : Dimey pere et fille, une incroyable rencontre Dominique avait 20 ans lorsque son chemin a par hasard, croisé celui de Bernard Dimey, parolier et figure de Montmartre qui s’est révélé être son père inconnu. L’histoire est d’autant plus jolie qu’elle est contée par Dominique Dimey en personne, avec suffisamment de tendresse et de silences pour tenir le public en haleine. Selon les soirs, elle est accompagnée d’un accordéoniste ou d’un pianiste.
    Elle est poignante de sincérité. Allez la voir ! 
  Dominique Dimey a écrit un spectacle bouleversant 
Un spectacle en délicatesse, en nuances, sensible, émouvant, qui ressuscite ce poète, avec un regard nouveau, un regard d’amour filial, un hommage. Et aussi, tout une époque. Une salle pleine et silencieuse qui écoute de la poésie, à notre époque c’est un luxe, un moment rare volé a la folie du monde ; particulièrement quand les mots résonnent dans ce lieu magique qu’est le théâtre Essaïon. A voir absolument.
AU FIL DE L'ONDE https://www.londebleueregardsetcreations.com/single-post/bernard-dimey-p%C3%A8re-fille
Une belle et fraiche sincérité, une jolie voix. Par son entremise, le poète vient nous donner le bonjour, et c’est bien ! 
Un magnifique spectacle autobiographique, une incroyable rencontre... avec un poète ; un grand, très grand poète... C’est bouleversant ! 
https://www.francenetinfos.com/spectacle-musical-bernard-dimey-pere-et-fille-223052/
https://www.vivrefm.com/posts/2022/11/bernard-dimey-pere-et-fille-leur-incroyable-rencontre-sur-une-scene-de-theatre
Speed Radio - Interview de Dominique Dimey: https://anchor.fm/speedtheatre/episodes/Spectacle-Bernard-Dimey-Pre-et-fille-e1ph3jl
Un spectacle d’une rare intensité et d’une grande sensibilité.
C’est si beau quand elle chante, que de la-haut, Bernard accoudé au bistrot d’Allain Leprest, doit applaudir les larmes aux yeux.
Dominique Dimey, rend un hommage posthume vibrant et pudique a celui dont elle a illumine la fin de vie. 
Un spectacle absolument bouleversant. 
Un regard inédit sur l’œuvre et l’univers de Bernard Dimey. Dominique sa fille nous offre un grand cadeau. 
RESERVER
  • A partir du 13 septembre 2022
  • Les mardis et mercredis
  • à 21h
  • Relâches : mardis 20 septembre et 15 novembre 2022.
  • Pour les places avec mot de passe, prendre la place au tarif 'enfant' et entrer le mot de passe dans la case 'prénom'
  • Spectacle musical TOUT PUBLIC
  • à partir de 12 ans
  • Durée : 1H10
  • Tarif plein : 25 €
  • Tarif réduit * : 15 €
  • Tarif enfant ** : 10 €
  • * pour les moins de 26 ans, étudiants, plus de 65 ans, habitants du 4ème arrondissement, demandeurs d'emploi, intermittents du spectacle, associations et groupes de 10 personnes minimum, sur présentation d'un justificatif ** Tarif enfant pour les moins de 16 ans ou place avec mot de passe
  • Auteur : Dominique Dimey
  • Mise en scène : Bruno Laurent
  • Distribution : Dominique DIMEY , Au piano Charles TOIS ou à l’accordéon Laurent DERACHE
  • Avec La voix de Richard Bohringer
  • Décors : Nils Zachariasen
  • Lumières : Stéphane Baquet
  • Photographies : Jacques Legoff
Partagez