L'Ingénu

L'Ingénu de Voltaire présente avec un humour incisif et jubilatoire une satire actuelle des abus des pouvoirs politiques et religieux

Voyant son amour pour la belle Saint-Yves contrarié par un interdit religieux, l'Ingénu, révolté, gagne Versailles pour obtenir dispense auprès du roi Louis XIV. Il se retrouve alors confronté à la corruption des puissants, à l'arbitraire et à l'injustice.

Un jeune Indien d'Amérique débarque en Basse-Bretagne et fait tourner la tête à tout le canton. Et notamment celle de la belle Saint-Yves, dont il tombe éperdument amoureux. Mais bientôt, on s'indigne qu'il ne soit pas catholique ! 
Une initiation religieuse expresse et un baptême plus tard, il apprend qu'il ne peut épouser sa bien-aimée car elle a été sa marraine lors du sacrement. À partir de là, rien ne va plus : l'Ingénu gagne Versailles pour obtenir dispense auprès du roi Louis XIV et se retrouve confronté à la corruption des puissants, aux abus de pouvoirs et à l'injustice.

 

Voir la bande annonce

Ils en parlent...

COUP DE CŒUR Attention talent, attention plaisir ! Précis dans sa diction, sa gestuelle et ses intentions, généreux, élégant, charismatique, le jeune comédien force l’admiration et le respect. Et si Voltaire et Jean-Christophe Barbaud sont déterminants dans cette adaptation théâtrale, Thomas Willaime est celui qui fait la différence et permet de clamer qu’il faut aller encourager l’excellence en allant voir absolument l’Ingénu. 09/18 Patricia Lacan-Martin

©©© Seul en scène, Thomas Willaime interprète, et c'est une première, les six rôles à la fois, avec fougue et énergie. Avec toute l’ironie de Voltaire, l’acteur évolue avec agilité, du Huron naïf à la l’amoureuse transie en passant par l’abbé et le janséniste emprisonné, dans un décor minimaliste. Un fauteuil qui se transforme en trône ou en lit et une paire de rideaux en robe ou en cloison. Une véritable performance d'acteur! 10/18 Sophie Béguerie

©©©© Thomas Willaime se dépense physiquement sans compter (un exploit d'une heure), réussissant à garder à ce pamphlet voltairien ses qualités de satire, de drôlerie, de réflexions morales ou philosophiques. Tenir tous les rôles dans l'Ingénu était pour lui un défi : il l'a brillamment relevé. On réfléchit certes mais on s'amuse aussi. 10/18 - Hélène Renard

Thomas Willaime, l’interprète de ce conte mouille sa chemise. Il traverse le texte comme un cheval fougueux, intrépide, sur le chemin d’une histoire qui relève toujours ses manches, nous interpelle, nous bluffe par sa modernité. Sous la main de velours du conte philosophique, se dresse toujours la férule indignée de Voltaire contre les assassins de la liberté.  09/18 - Evelyne Tra?n

"TT- Ce récit échevelé où s’entrecroisent les personnages, du héros à ses admiratrices, en passant par les puissants qui ne lui veulent pas du bien, est galvanisé par le comédien : une présence de tous les instants et un don de soi sans retenue à la prose malicieuse de Voltaire."

Adapté dans le respect de la lettre et de l'esprit, le texte est joué d'une façon très athlétique par Thomas Willaime, qui fut un excellent Roméo dans la compagnie Chouchenko. Après un début tonitruant, où il semble être un personnage de Gotlib, il trouve une vraie finesse dans cette débauche d'énergie, et fouette les chevaux du récit jusqu'au bout, fidèle à l'insolence voltairienne, ce fouet qui cingla son siècle. 09/18 – Christophe Barbier

"Un immense bonheur d’entendre Voltaire

Par la bouche d’un acteur qui se libère

Des contraintes scéniques en rebondissant

Partout, sur tout, dans un jeu primesautier.

Une expression qui ne fait rien à moitié,

Tout en candeur et effets rafraîchissants."

je n'ai qu'une vie

Thomas Willaime prend l’attention et la lumière dès son entrée sur scène, et ne les relâche pas un instant. Une mimique, une posture, une intention, il est l’Ingénu, il est mademoiselle de Kerkabon, il est le Bailli, il dialogue avec lui-même sur un rythme décoiffant et millimétré.

9/17

Un travail qui touche à la perfection. La verve caustique du philosophe des Lumières alliée au talent remarquable de Thomas Willaime et de Jean-Christophe Barbaud font de l'Ingénu un spectacle d'une rare qualité. Un excellent moment de théâtre : aller absolument applaudir 11/17

  • Du 19 avril au 28 juillet puis du 17 janvier au 9 mars 2019
  • Les jeudis, vendredis et samedis à 19h45
  • Relâches : Vendredi 29 juin
  • Rubrique : théâtre classique
  • Salle : Cabaret
  • Durée : 70min
  • Tarif plein : 20 €
  • Tarif réduit * : 15 €
  • * pour les moins de 26 ans, étudiants, plus de 65 ans, habitants du 4ème arrondissement, demandeurs d'emploi, intermittents du spectacle, associations et groupes de 10 personnes minimum, sur présentation d'un justificatif
  • Auteur : Voltaire
  • Mise en scène : Jean-Christophe Barbaud
  • Distribution : Thomas Willaime
Partagez
Voir le calendrier Abonnement Essaïon