Laurent Viel - L' Homme Femme

 

On a tous un enfant qui sommeille en nous.

J’ai invité le mien à venir construire ce spectacle issu de mon album L’Homme Femme. 

Nous vous attendons.

Après Viel chante Brel et Viel chante Barbara, Laurent Viel, chanteur et comédien, revient avec un nouveau spectacle intime et personnel composé de 14 chansons originales abordant les thèmes de l’enfance, d’une blonde, de l’amour, du genre et de la sexualité, du parcours d’une vie, d’une brune, de la résilience…

 

Présentation de l’album : https://youtu.be/j4l4WYDOSzs

 

Le Public en parle: https://youtu.be/FSk4nwVkswk

 

Clip "Qu’est-ce qu’il y a d’aussi bon" : https://youtu.be/zcrBuDm7NgM

 

Clip "Barbara" : https://youtu.be/0eHLojWR3E0

 

Voir la bande annonce

Ils en parlent...

Une voix d’une belle intensité, des musiques très rythmées et des jolis textes qui jouent sur l’ambivalence homme femme, dans une mise en scène et une chorégraphie impeccables. Et Marcel Proust referme en douceur ce tour de chant d’une sensibilité à fleur de peau. Un très joli moment.
C’est une alliance qui nous renvoie aux Correspondances de Baudelaire, tellement les senteurs, les couleurs et les sons se répondent. Chaque chanson est une création, une lecture intime où tout est revisité, exploré librement, sans obligation de conclure par des sentences. 
L’interprétation impeccable et très sensible de Laurent Viel est magnifiée par cet écrin qu’il a imaginé avec Isabelle Aichhorn ... il s’en dégage une atmosphère poétique de toute beauté. La nostalgie prend ici des airs d’un rêve étrange et apaisant qui donne envie de croquer dans la vie.  
  A Bride abattue:  C’est un spectacle où les paroles comptent. Alors, forcément, on y est attentif, quelles soient de Laurent Viel, qui conjugue les talents d’auteur, compositeur et interprète ou des plumes qui ont collaboré avec lui comme Philippe Besson, Yann Cortella, Romain Didier, Thierry Garcia, Xavier Lacouture.
ANNIE ALL MUSIC
Laurent Viel, nous fait passer du sourire aux larmes, de la tendresse à la passion, de la tempête à l'apaisement.  Sur son visage étonnement expressif, il affiche parfois un sourire presque enfantin, comme pour nous dire qu'au bout du compte, tout ça n'est pas si grave Tout simplement bouleversant !  
J'ai passé une bonne soirée, avec ce merveilleux artiste, qui méritait notre standing ovation. C'est rafraîssant, je suis emballée, c'est magnifique, un chanteur qui est enchanteur. Il nous a fait un duo avec son chorégraphe, le public a été très enthousiaste .  Un Show, que je conseille vivement !    Anne Révanne  
Il s'avance sur scène, gracile et discret, il a des airs de Dandy. Il entend se livrer comme jamais. Le tout avec poésie et grandeur d'âme. Toujours. La force des résilients. Les textes sont beaux, puissants, les chansons mélodieuses. Mention à Antoine Le Gallo dans le traitement son-lumières-vidéos.
"L’homme Femme" est une véritable révélation. Laurent Viel dévoile l’intimité de son âme avec une voix d’une tonalité exquise, Un récit poignant, empreint de courage. Un artiste qui aborde avec audace des thématiques liées à l’identité, la société. Une profonde émotion. Le résultat est saisissant.
Laurent Viel revient sur scène à l'Essaïon en compagnie de Proust, Sylvie Vartan et Barbara, comme on revient à soi entre nostalgie amusée et ironie sagace, séduction mordante et lucidité caressante.   Il a gagné en gravité sans se résoudre à la sentence, puisque la liberté continue d’être son guide.
Laurent Viel relie le vinyle à son enfance. Sur scène il a beaucoup de présence. J'ai aimé la sensibilité de son interprétation, la qualité des textes. Certaines chansons sont comme une madeleine de Proust.
Comme j’ai aimé ce spectacle, tellement touchant de sincérité ... Un spectacle flamboyant et si apaisant au final qu’on en ressort en s’aimant un peu plus — soi et les autres ... Il vit ses chansons, les fait resplendir tant il fait corps avec elle ... Il n’est que charme et séduction ...  
Du groove traverse la composition musicale et apporte une couleur rythmique en adéquation avec la partition textuelle ..  Il en résulte un superbe seul en scène ..  Les qualités d'interprète sensible de Laurent Viel, s'imposent davantage encore avec émotion, et parfois quelques bulle malicieuses ..  
Connu notamment comme interprète de Brel et Barbara, ou contant l’histoire d’Eon (qui donne le titre l’homme femme). Il aime regarder les femmes et embrasser les hommes, Laurent est un Homme-Femme libre et décomplexé. Ça fait du bien.  octobre-novembre 2022, article de Stéphanie Berrebi
      Sur ce disque, on retrouve trois nouveaux titres et en particulier Barbara, un titre inédit de Barbara composé avec Roland Romanelli. "Une chanson pour dire merci à cette artiste, cette femme dont l’œuvre me console, résonne en moi depuis ma tendre enfance". Article de Valérie Aujuin, le 27/11/2021   
Nous sommes transportés dans une palette d’émotions, de l’envie de danser au recueillement, à la tendresse, à la réflexion sur des questions existentielles… Il faut avoir vu Laurent Viel dans cet instant où son talent de comédien et de chanteur est à son apogée.
RESERVER
  • Du 20 mars au 26 juin 2024
  • les mercredis à 21h
  • Relâche: le 12 juin
  • Chanson française, spectacle musical
  • Tout public à partir de 12 ans
  • Durée : 85 mn
  • Tarif plein : 25 €
  • Tarif réduit * : 18 €
  • Tarif enfant ** : 12 €
  • * pour les moins de 26 ans, étudiants, plus de 65 ans, habitants du 4ème arrondissement, demandeurs d'emploi, intermittents du spectacle, associations et groupes de 10 personnes minimum, sur présentation d'un justificatif **Pour les moins de 16 ans
  • Auteurs : Romain Didier, Roland Romanelli et Barbara, Philippe Besson, Pascal Mathieu, Bertrand Soulier, Thierry Garcia, Xavier Lacouture, Alain Nitchael, Baltazar, Yann Cortella, Michel Hahn, Marcel Proust, Laurent Viel
  • Mise en scène : Laurent Viel et Isabelle Aichhorn
  • Distribution : Laurent Viel
  • Chorégraphie : Raphael Kaney Duverger
  • Vidéo Lumière : Antoine Le Gallo
  • Spectacle conçu avec Isabelle Aichhorn, Chorégraphie Raphael Kaney Duverger, Vidéo Son Lumière Antoine Le Gallo, merci à Laurent Compignie
Partagez